La 1ère dispensation

La première Dispensation du Nouvel Age – L’aube d’une Ère nouvelle.

La première Dispensation du Nouvel Age est essentiellement le fruit des efforts de Saint-Germain. Il rechercha ceux qui l’avaient assisté dans son entreprise précédente de civilisation au Sahara, il y a soixante-dix mille ans de cela, et considéra qu’il y avait suffisamment de raisons pour apporter la lumière à l’Amérique et aux peuples de la Terre. Le Maître Ascensionné Nada collabora avec Saint-Germain dans cette entreprise.
Cette dispensation montre une approche inédite: Saint-Germain ne la fonda pas sur un socle religieux établi, en y greffant des ajouts, Il n’essaya pas de raviver la Théosophie et ne fit que rarement référence à la littérature védique de l’Inde ou à la Bible. Recommençant à zéro, Saint-Germain et d’autres Maîtres Ascensionnés expliquèrent la Loi Cosmique en termes clairs. La méthode d’enseignement fut fondée sur la logique et le bon sens. De plus, les Maîtres y ajoutèrent leur radiation, ce qui rendit plus aisée l’acceptation de l’instruction par la nature émotionnelle des étudiants. Saint-Germain transmit son message en Amérique, qui doit être le leader de la race humaine pour cette nouvelle ère, et présenta au monde un nouveau style d’enseignement.

Des changements intervinrent également dans la substance de l’instruction. Pour la première fois, les Maîtres Ascensionnés purent transmettre des informations sur les quatre sujets suivants :
1)  connaître sa Source, sa Présence Divine individualisée, la Présence I AM,
2)  la Colonne Protectrice ou Tube de Lumière,
3)  la Flamme Violette de la Transmutation,
4)  le but de toute incarnation sur Terre : l’Ascension.

Ces points cardinaux étaient connus de Jésus. Il les avait appliqués et en avait laissé l’exemple à l’humanité. Il parvint à l’Ascension. Avant la première Dispensation du Nouvel Age, cet enseignement ne pouvait être prodigué que dans les retraites et à des individus considérablement avancés.

Qu’est-ce qui a permis à Guy W. Ballard de recevoir les messages des Maîtres en des termes clairs et simples, fournissant à l’humanité pour la première fois depuis les temps de l’Atlantide, la connaissance de la Présence I AM et de la Flamme Violette? Ce fut le besoin du moment et le fait qu’un stock d’énergie cosmique était disponible. En principe, ce stock est utilisable une fois par siècle.
Sous la dispensation accordée à Saint-Germain, les enseignements ont été transmis de façon claire et simple. Avant cette date, la Loi Occulte avait présidé à tout enseignement religieux. Sous la Loi Occulte, certains enseignements ne pouvaient être dispensés dans une forme simple et directe, mais devaient être voilés par des paraboles, des mythes, des légendes, des représentations, ou formulés de telle manière que seul un initié, et non la masse, pût les comprendre. Lorsque Platon, initié aux mystères de la Loi Occulte, écrivit sur l’Atlantide, il le fit sous la forme d’un dialogue.

Ainsi donc, dès 1930, l’enseignement des Maîtres Ascensionnés prit un nouveau visage, distinct de toutes les méthodes d’instruction utilisées précédemment; cette entreprise de Saint-Germain fut appelée par les Maîtres « le commencement d’un Nouvel Age ».
Lorsque Saint-Germain conçut l’idée de cette œuvre, il expliqua au Maître se nommant le Grand Directeur Divin qu’il disposait d’individus incarnés dont il pensait qu’ils étaient assez forts pour transmettre le message. Le Grand Directeur Divin lui demanda s’il en était certain. Saint-Germain répondit: « J’essayerai, et nous verrons bien! »

Le messager Guy Ballard rencontra pour la première fois Saint-Germain en août 1930 sur le mont Shasta. Après cette expérience, Guy Ballard rentra chez lui à Chicago où, dans le cadre de nombreux messages, de nouvelles explications lui furent données par Saint-Germain. Ces instructions furent transmises par l’intermédiaire du Rayon de Lumière et du Rayon du Son, d’autres furent dispensées par Saint-Germain vêtu de son Corps de Maître Ascensionné.

Dès 1935, à la suite de cette période de préparation, Guy Ballard fit des conférences et parla devant un public nombreux partout aux États-Unis. Sa femme parlait à la radio. Ensemble, ils atteignirent des centaines de milliers de personnes.
Souvent, M. Ballard ne savait pas de quoi il allait parler. La seule chose qu’il savait est que Saint-Germain lui avait demandé de louer telle salle dans telle ville. Lorsque cela était fait, et l’assistance rassemblée, M. Ballard montait sur scène. Devant lui apparaissaient alors des lettres « vivantes de lumière dorée » d’une hauteur de deux pouces. Il lisait les messages. Quelques personnes assises au premier rang voyaient également ces lettres de lumière.
William Cassiere, connu aussi sous le pseudonyme de Frère Bill, messager désigné par Saint-Germain pour travailler avec les Ballard et qui devint, plus tard, membre de la Fondation pour l’Enseignement des Maîtres Ascensionnés, nous a raconté qu’il voyait les lettres de lumière vivante, grandes de plusieurs pouces, depuis le premier rang ou depuis le dernier. Il les voyait les yeux ouverts ou les yeux fermés!

Une étudiante qui accompagnait M. Ballard lors de ses tournées dans les États raconta qu’il était clairvoyant et clairaudient. Elle dit que, habituellement, il n’éprouvait aucune difficulté à lire les lettres de lumière vive, mais que lorsqu’il était perturbé, il les lisait comme à travers des larmes.
Durant l’activité des années trente, les Maîtres mirent pour la première fois l’accent sur l’art de l’invocation. Ils expliquèrent que les étudiants seraient le mieux à même d’apporter leur soutien aux efforts des Maîtres en employant le pouvoir de la parole prononcée, en d’autres termes le décret. Le corps des étudiants répondit à cet appel, et cela fut d’une grande aide pour manifester le plan des Grands Êtres.
Les appels des étudiants permirent aux Maîtres Ascensionnés de créer une ligne de protection le long des côtes Est et Ouest des États-Unis et, entre autres, de sauver les villes de New York et de San Francisco de la destruction.

Un autre accomplissement de cette activité fut la libération de milliers d’êtres désincarnés de la proximité de la Terre, d’âmes attachées à la Terre, pour les conduire vers des Royaumes supérieurs. Un tiers de l’accumulation destructrice de l’humanité fut extirpée de la Terre et dissoute pour toujours.

Vingt mille guérisons furent attribuées à M. Ballard. Beaucoup de gens furent guéris pendant qu’ils assistaient aux conférences. William Cassiere fut le témoin de nombreuses guérisons. Il nous raconta qu’à la fin des lectures publiques, certains abandonnaient leurs béquilles, devenues inutiles. Y a-t-il meilleure preuve de la valeur du message et de la qualité du messager? Jésus a dit: « Par leurs œuvres, vous les reconnaîtrez. »

En avril 1936, M. Ballard était qualifié pour l’Ascension. Il décida de continuer la transmission de l’enseignement dans le but d’aider Saint-Germain à promouvoir l’Age d’Or. M. Ballard fit son Ascension le dernier jour de 1939. Il donna des conférences jusqu’au dernier moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.