18ème leçon: exemples d’ascension

 

– Dix-huitième leçon –

Exemples d’ascension

 

 

Le processus de l’ascension.

 

Lorsque quelqu’un se préoccupe de parfaire ses connaissances sur l’ascension, les questions suivantes lui viennent à l’esprit:

1 – Qu’est-ce que l’ascension?

2 – Ai-je le choix de l’ascension?

3- Quelles sont les exigences pour accomplir l’ascension?

4 – Puis-je atteindre l’ascension dans mon incarnation actuelle?

5 – Y a-t-il des exemples d’individus ayant fait leur ascension?

 

 

Atteindre l’ascension.

 

Il y a de nombreux millénaires de cela, l’humanité fit le choix conscient de s’incarner sur cette planète. Comme vous le savez par de précédentes leçons, le but de l’incarnation est d’étendre le Royaume de Dieu sur une sphère de vibration inférieure et de devenir un maître d’énergie. Nous avons appris que cela fait obligatoirement partie de notre développement spirituel. En préparation de cette tâche, il a été nécessaire de traverser un cycle scolaire appelé « les Sept Sphères » (cf.: « L’homme, origine, histoire et destinée », par Werner Schroeder).

De douze courants de vie individuels, un seul a finalement réussi à s’incarner sur Terre. Les autres ont choisi de ne pas s’incarner ou de demeurer dans l’une des sept sphères pour y servir Dieu. Le Plan de la Création est de devenir un co-créateur avec Dieu. Nous créons à travers chaque pensée, chaque action, chaque sentiment. Mais, durant ce processus, beaucoup d’entre nous créent inconsciemment de manière négative, ce qui ajoute aux effluves de la planète et forme un obstacle à notre ascension. Les expériences faites durant notre séjour sur une planète nous permettent d’accomplir de plus grands progrès que ceux qui ont décidé de ne pas en faire l’apprentissage. Elles constituent le chemin pour devenir un Maître Ascensionné, un membre de la Grande Fraternité Blanche, un membre de la Hiérarchie planétaire et solaire, de même que, mais oui! un créateur de galaxies.

En résumé, notre destinée est de devenir des maîtres d’énergie et de vibration et de faire notre ascension, de devenir un Maître Ascensionné. Selon ce qui était prévu, nous aurions dû atteindre ce but en seulement sept incarnations sur la Terre. Mais en raison du mauvais usage d’énergie fait par l’humanité, la plupart d’entre nous en ont déjà connu plusieurs milliers. Nous pouvons retarder notre ascension par libre arbitre ou par de mauvais choix, mais en dernière instance, nous devons l’accomplir, car elle fait partie de notre plan divin.

 

 

La mort n’existe pas.

 

La mort n’existe pas et n’a jamais existé! Tout est vie, tout n’est qu’expression et manifestation de la vie! La prétendue mort n’est qu’un retrait de la corde d’argent, dispensatrice de vie, de la Présence I AM, qui laisse inactif le corps physique. Même si les organes sont toujours là, comme auparavant, les yeux ne voient plus, les oreilles n’entendent plus et l’intelligence s’est retirée. Le Je réel est libéré de son habitat et peut entrer dans les royaumes supérieurs de beauté, d’harmonie et de paix. L’individu passe du royaume d’expression physique dans une plus grande liberté.

La prétendue mort n’est qu’une occasion de se reposer et de réaligner les facultés de la conscience personnelle. Cela nous libère des tumultes et discordes de la Terre, assez longtemps pour recevoir un influx de lumière et de force qui permettra à l’activité externe de l’esprit de recommencer le travail de l’expérience physique. L’identité individualisée est éternelle. Quand la forme externe est devenue trop discordante, la vie se libère d’elle-même. La décrépitude et la mort ont pour raison essentielle le mauvais usage et le gaspillage d’énergie sexuelle, de même que les émotions incontrôlées.

Il n’y a qu’une seule chose à l’origine de ce que le monde appelle mort, c’est le manque d’énergie liquide à l’intérieur des canaux du système nerveux. La Lumière est le pouvoir assurant la cohésion des atomes constituant le corps de chair. Cette lumière liquide appartient à la puissante Présence I AM et ne provient que d’elle. Le vêtement externe est le réceptacle dans lequel la Présence déverse sa lumière, uniquement dans un but et pour un usage constructifs. Quand ces conditions sont ignorées en permanence, la lumière se retire et le corps de chair, qui devrait être le Temple du Plus Haut, se désintègre.

L’expérience connue sous le nom de mort est un constant rappel de la désobéissance de l’humanité au plan de Dieu, au mode de vie divin. Le corps physique n’est qu’un vêtement, et l’individu en change tout comme il le fait de son manteau au moment d’un changement de saison. Après la transition, l’homme se trouve dans un corps plus fin; il est donc beaucoup plus libre qu’avant.

 

Le corps physique ne devrait pas être enterré, mais incinéré. Le Maha Chohan a dit: « Il se produit par le processus de purification de la crémation une libération et un soulagement formidables pour la conscience éthérique (l’âme). » Cela permet à l’individu de s’élever vers les royaumes supérieurs de lumière. Avant la crémation, le corps devrait être conservé non embaumé sur de la glace ou en réfrigération pendant 72 heures.

Dans les âges passés, le corps était placé dans le Feu Sacré; il était alors immédiatement transmuté. La substance, ayant rempli sa mission, retournait à l’universel, et cela se faisait en accord avec la grande Loi d’Ethérisation.

 

 

La Loi du karma.

 

Pour comprendre le karma, nous devons d’abord comprendre la loi de la réincarnation, et pour expliquer la loi du karma, commencer par le tout début de la création! Chaque individu, juste avant de s’incarner, reçoit de la Déesse de la Liberté ces paroles de réconfort: « Mon bien-aimé, vous avez la liberté d’introduire de la pure substance première dans le plan terrestre. Vous avez la liberté d’utiliser la vie à votre guise dans le monde de l’apparence, d’appeler à l’aide chacun de nous, à votre choix, quand les dynamiques d’énergie de votre propre monde vous paraissent insuffisantes pour faire face aux circonstances et irradier la Lumière pour accomplir votre plan divin. »

Pendant la période appelée « Le Jardin d’Eden », il n’y avait pas de discorde. La vie se manifestait dans toutes ces expressions de manière parfaite. L’homme travaillait à se parfaire sur le plan physique, pour apporter la perfection du royaume céleste sur un niveau vibratoire inférieur. Comme il n’y avait pas de disharmonie, il n’y avait pas de karma, et comme il n’y avait pas de karma, il n’y avait pas besoin de Conseil Karmique.

Ce ne fut qu’après l’évènement connu sous le nom de « chute de l’homme » que les choses changèrent radicalement et que, à grande allure, les humains se mirent à accumuler du karma. Il faut comprendre, que lorsque nous parlons de karma, nous le disons généralement dans un sens négatif pour montrer le recul dû au mauvais usage de l’énergie. Quand nous utilisons l’énergie de manière constructive, nous utilisons le terme « bien accumulé »; ce bien est stocké dans le Corps Causal.

 

Citons les grands Etres à propos de la loi gouvernant le karma:

« La pure et glorieuse énergie de Dieu, dont chaque électron contient la plénitude du plan divin, continue d’affluer, pour l’usage de l’individu, sous la direction consciente de la Présence I AM. L’individu devra rendre compte de chaque électron prêté. L’énergie est aux ordres de l’homme; l’énergie devient pouvoir, que ce soit par l’usage d’un marteau ou par celui de la puissance de Dieu, pour construire une dynamique de victoire en ordonnant à la lumière électronique de manifester la forme complète d’un décret.

« Cette Loi de l’Equilibre s’appelle également la Loi de la Rétribution, résumée en ce vieil axiome: ‘Tu récolteras ce que tu as semé’. Cette évidence n’a pas été conçue comme une menace de punition pour les malfaisants, mais comme l’expression d’une précision mathématique de la vie; chacun doit répandre la semence de perfection avec exactitude, et la récolte sera proportionnelle aux semailles.

« Les humains ne comprennent généralement pas que, en tant qu’expressions de vie conscientes de soi, ils sont tenus pour responsables devant la Loi Cosmique de chaque particule de l’énergie précieuse qu’ils reçoivent du cœur de la Divinité.

« Depuis la chute de l’homme, chaque individu a créé durant son séjour terrestre une certaine somme de ce qu’on appelle approximativement karma destructif. Ce karma agit sur beaucoup de plans, et son action est déterminée par celui des corps qui est le principal responsable de l’offense. Par exemple, le corps physique, en exécutant des actes de violence, libère une terrible quantité d’énergie mal qualifiée qui, tôt ou tard, s’attachera au corps physique. De la même manière, des actes de discorde se situant sur le plan mental, tels que les crimes de cruauté mentale, auront pour conséquence de charger l’élément mental de l’action vibratoire et de l’empreinte de l’individu. Un jour ou l’autre, ces pressions reviendront nécessairement dans le corps mental.

« Quand une vibration discordante est émise par un individu, la distance qu’elle couvre avant d’entamer son voyage de retour est fonction de l’intensité avec laquelle elle est projetée. Elle obéit à la loi du cercle, et pendant qu’elle est absente de l’aura de l’individu émetteur, elle attire vers elle-même les vibrations correspondant à sa propre fréquence. Ainsi, au moment où elle boucle la boucle et revient « à la maison », elle est accompagnée d’un bon nombre de vibrations de pensées et de sentiments reflétant la même qualité et la même fréquence. »

 

 

Le karma d’omission.

 

On distingue le karma de commission et le karma d’omission. Le karma de commission correspond à l’usage d’énergie d’une manière discordante; le karma d’omission signifie ne pas faire quelque chose qui devrait être fait.

Par exemple, quand un Maître délivre un certain message, enregistré par la suite dans un livre, et que le conférencier traduit cette information dans ses propres termes, mais interprète de manière erronée le message du Maître à cause d’une étude et d’une préparation insuffisantes, alors il s’agit là d’un karma de commission. Mais quand la Dispensation du « Pont vers la Liberté » fut accordée au bien-aimé El Morya, l’avertissement suivant lui fut donné: « Si les étudiants ne retournent pas les énergies des dictées sous forme d’étude et d’application, tu crées pour eux et pour toi-même un karma (d’omission). Tu devras compenser ce karma par application ou en réalisant un projet constructif. » C’est seulement après qu’El Morya eut accepté cette condition que le Conseil Karmique octroya la dispensation. C’est aussi la raison pour laquelle, en Orient, les Lois de la Vie sont transmises par les gourous avec beaucoup de parcimonie.

Les grands Etres nous donnent d’autres exemples de karma d’omission: « Ceux d’entre vous qui n’ont pas de liberté financière eurent jadis une grande fortune pour contribuer à l’établissement du plan divin, mais ils la retinrent ou la gaspillèrent pour des plaisirs personnels. D’autres, qui ont aujourd’hui des limitations d’esprit et de corps, eurent en d’autres temps une santé parfaite et l’opportunité de servir Dieu, mais ils utilisèrent leur esprit et leur corps à de basses fins. »

 

 

La rédemption du karma.

 

Sous l’action de la Loi Occulte, la rédemption des énergies mal qualifiées s’effectuait par la souffrance et la maladie. La Loi Occulte fut écartée en 1930 par l’Etre Cosmique Victoire, et depuis lors, cette énergie peut être rachetée et libérée par l’usage de la Flamme Violette: c’est la Loi de la Grâce de Dieu en action!

Tout être humain a eu plus de cent incarnations, et chacun de nous a accumulé une grande quantité de karma. Comme nous, étudiants de la Lumière, connaissons la Flamme Violette, la Loi Cosmique attend de nous que nous utilisions cette Flamme. Voilà pourquoi le karma nous revient à un rythme beaucoup plus soutenu, au moins une fois par jour. Aussi, utilisez cette Flamme de Miséricorde au moins deux fois par jour, ou mieux, trois fois par jour!

Il vaut mieux utiliser la Flamme Violette deux à trois fois par jour pendant, disons, cinq minutes, que pendant une demi-heure un jour et pas du tout le jour suivant.

Bien! Il y a d’autres moyens de racheter le karma. Par exemple, par le décret, individuel ou de groupe. Nous pouvons aussi invoquer la Loi du Pardon. Quand nous l’invoquons, nous devrions le faire juste avant d’utiliser la Flamme Violette.

 

A la fin de chaque année, il s’établit sur la retraite du Teton Royal un lac de Feu Violet, connu sous le nom de « Chaudron du Feu Violet ». Ce Chaudron sert à racheter le karma non intentionnel (des fautes commises sans malice ou préméditation) durant l’année écoulée. Le lac lui-même a environ trois cents mètres de diamètre. Dans les derniers jours de chaque année, tous les humains sont baignés dans l’essence du Chaudron de Feu Violet.

Ce Chaudron sert à racheter certains types de karma, créés par diverses actions inharmonieuses durant l’année écoulée. La karma constitué sans intention vicieuse, sans malice et par ignorance, est examiné et éliminé autant que faire ce peut dans la mesure où les motifs que décèle le cœur le permettent.

 

 

Le Maha Chohan recueille le dernier souffle.

 

Au moment où l’âme s’apprête à quitter le corps physique, le grand Etre qu’est le Maha Chohan, représentant du Saint-Esprit pour la Terre, se prépare à accepter le dernier souffle. C’est lui aussi qui insuffle le premier souffle dans le corps à la naissance de l’individu. En même temps qu’il accepte le dernier souffle, la corde d’argent se coupe et un ange ou un Maître Ascensionné escorte l’âme, qui maintenant fonctionne dans le corps éthérique, vers un royaume merveilleux pour un temps de repos, le royaume désigné sous le nom de « paradis » dans la croyance générale de l’humanité. L’individu moyen, qui s’attend à une réunion avec sa famille et ses amis, reçoit toutes les occasions de se réunir et de communiquer avec ses proches.

 

 

Le jugement.

 

Après une période d’ajustement, l’âme est appelée devant le Conseil Karmique. Là, les expériences de la dernière incarnation sont montrées à l’individu. Il se rend compte des opportunités manquées et ressent du remord pour son usage discordant de l’énergie. Cette expérience est appelée parfois, de manière tout à fait incorrecte, « enfer » ou purgatoire ».

 

 

 

 

Préparation pour l’incarnation.

 

Les âmes sont envoyées dans certains royaumes de vibration, où elles peuvent se préparer du mieux possible à une nouvelle vie terrestre. Elles sont rassemblées avec d’autres centaines d’âmes, voire des milliers, ayant le même niveau de développement. Plus elles sont développées en conscience, plus l’attention qu’on leur accorde est importante. Certains entraînements sont donnés dans des classes. Les individus reçoivent la connaissance d’autant de lois de la vie qu’ils sont capables d’assimiler et d’appliquer. Par l’usage du Feu Violet, on leur demande aussi de transmuter du karma du passé.

Après que l’individu a accompli cette période d’entraînement et de rédemption, on lui demande de venir à nouveau devant le Conseil Karmique. La quantité totale de son karma est examinée et une certaine somme est attribuée à l’incarnation suivante. Une grande quantité demeure en réserve pour des temps futurs. Sans cela, les courants de retour seraient trop importants pour que le courant de vie puisse les traiter, de sorte que nous pouvons dire que le courant de vie moyen est gardé dans un état de protection, dans lequel l’ignorance est bienheureuse.

Tous ceux qui se présentent devant le Conseil Karmique le font par groupes de trois. Un seul est choisi pour se réincarner, deux ne le sont pas. Cette procédure est répétée une fois de plus, et des courants de vie supplémentaires sont choisis afin que les sept rayons soient également représentés (à la base, chaque individu appartient à l’un des sept rayons).

 

Quelles sont les conditions pour un chela proche de l’ascension? En termes généraux, on peut dire qu’elles sont les mêmes; il y a cependant certaines exceptions. Un tel chela est désireux de s’incarner. Ainsi, il ne demeure pas très longtemps avec sa parenté. Il reçoit également plus d’attention du Conseil Karmique. Ce chela commence immédiatement à expier autant de karma que possible aux niveaux intérieurs. Pour cela, il utilise le Feu Violet de manière intensive.

Puis, quand le chela présente sa demande d’incarnation, il demande parfois à transmuter une quantité extraordinaire de karma. Plus tard, confronté aux problèmes difficiles de sa vie terrestre, il ne se souvient plus de sa demande. Aussi, ne nous posons pas en juge de qui que ce soit! Nous ne pouvons pas comparer un individu ordinaire, qui a une vie heureuse, sereine et harmonieuse, avec un chela qui, avant son incarnation, a choisi un chemin difficile et rocailleux, plein de hauts et de bas.

Pendant qu’il est incarné, dans la plupart des cas, le chela doit se fonder sur ses propres efforts pour racheter son karma. Il recevra certes l’assistance d’un Maître, mais le Maître ne lui servira pas d’oreiller de paresse.

En résumé, l’homme doit apprendre qui il est, reconnaître qu’il est un créateur et, comme tel, devenir le maître de tout ce qu’il crée. En tant que créateur, il doit contrôler consciemment tous les jours ses pensées, sentiments, paroles et actions. La Loi Cosmique est un instructeur sévère, et elle ne s’applique pas toute seule. Toute création est un effort conscient, et si l’individu, qui a été doté de ce grand don de la vie, refuse d’en prendre la responsabilité, ses expériences ne lui apporteront que misère jusqu’à ce qu’il change. Le progrès spirituel de chaque individu est proportionnel à son mérite.

 

 

Accomplir son plan divin.

 

Citons le bien-aimé Hilarion: « Comme je l’ai souvent expliqué aux chelas, le processus de l’ascension est absolument scientifique. Chaque minuscule électron qui se meut autour de son noyau d’amour et forme l’atome doit être libéré de l’accumulation de discorde, auto créée, jusqu’à ce que ces électrons soient libres d’élever le corps humain dans une sphère dans laquelle l’individu est devenu apte à résider. Cela ne peut être réalisé que par l’exercice du libre arbitre de l’individu qui, désirant une telle libération de la limitation, nous appelle, de même que sa propre Sainte Flamme Christique et sa Présence I AM, pour élever l’action vibratoire de ses électrons et soutenir chacun d’eux dans un état d’harmonie, de paix et d’amour. »

 

Sérapis Bey: « Nous sommes maintenant très heureux, car tant de courants de vie de ce grand schéma d’évolution profitent des magnifiques opportunités qui sont à leur portée, et les individus qui s’incarneront durant les vingt prochaines années se verront offrir des occasions sans précédent. Maintenant, par la grande gentillesse du Seigneur Michel, nous avons été informés que de très nombreux milliers d’âmes de divers degrés d’avancement sont en train d’être préparées pour l’ascension aux niveaux intérieurs et sont exemptées de la nécessité de se réincarner.

« Dans ce but, elles sont amenées dans les grands temples de l’ascension se trouvant dans chacune des sept sphères. Les temples sont blancs comme neige en apparence, d’une couleur se rapprochant de l’albâtre. Dans chaque temple, les Frères de l’Ascension resteront en permanence, et la Flamme de l’Ascension a été passée à travers les âmes enrôlées, de même que dans tous les corps intérieurs, jusqu’à ce qu’elles arrivent à un stade où leur conscience peut absorber un peu de compréhension de la Loi.

« Voyez-vous, c’est une chose que de prendre une conscience qui a une compréhension de la Loi et de la développer, mais c’est une toute autre chose que de choisir une conscience orthodoxe, de celles qui ont reçu le grâce, et de transmuter les énergies dans son monde. Cela ne peut être accompli que par l’action du Feu Sacré et par la radiation. En ce moment, je souhaite demander à des volontaires de donner de leur temps dans les temples pendant la nuit pour passer la Flamme au travers de ses âmes pour lesquelles Michel a fait le serment qu’elles seraient libres. Cela activerait grandement la préparation de ces individus et montrerait au Conseil Karmique dans les six prochains mois ce qu’une dispensation de si grande envergure peut accomplir pour l’évolution du monde entier.

« Comme vous m’êtes proches! Je vous ai amenés dans les Halls du Karma! J’ai été devant ces juges chaleureux et j’ai dit: ‘Grands Seigneurs du Karma, voici ceux dont brillent les archives de la vie, dont le cœur bat vrai, dont l’âme attend le cri triomphal de la liberté pour entrer dans le grand royaume de l’immortalité’. Vous en souvenez-vous? Je vous ai assistés dès l’instant où vous vous êtes agenouillés devant le grand juge, quand tous les membres de cette grande cour, d’une seule voix, vous accordèrent l’incarnation dans la forme de chair, par laquelle vous devez écrire la dernière page dans l’histoire de votre expression de vie. A votre retour, je serai le premier à vous accueillir.

« Je parle maintenant à la mémoire que je réveille en vous. Ne dormez plus dans la limitation des sens extérieurs! Vous êtes les esprits gardiens venus sauver une planète! Vous êtes ici pour enflammer un peuple et pour ressusciter ceux qui vivent dans le linceul de la mort de leur propre création humaine!

« Vos noms sont inscrits dans le Livre de Vie et de Lumière! Moi, qui ai servi sur les mêmes autels que vous, moi, qui ai passé par les énergies de mon monde la confirmation de vos initiations, je ne suis pas satisfait de vous voir traîner plus longtemps dans les ombres à l’heure de la crise planétaire qui plane sur nous. Contemplation, associée à l’action, voilà la demande que je formule à chacun de vous.

« Aussi longtemps que sera enseignée la doctrine de la délégation expiatoire, la plupart des humains attendront de quelqu’un d’autre qu’il les élève dans un état de béatitude céleste. Il serait insensé d’accepter cette croyance. Pas plus qu’un avion ne peut s’élever en négligeant les lois du mouvement et de la gravitation de ce monde, un individu ne peut atteindre l’ascension sans respecter les Lois spirituelles qui la rendent possible. L’individu doit effectuer un service personnel et impersonnel pour acquérir le droit à l’accomplissement victorieux. »

 

Citons aussi le bien-aimé El Morya: « J’ai vu tant de candidats à l’ascension se décourager temporairement quand ils se sont rendu compte que l’application personnelle était et est nécessaire pour l’accomplissement divin. Ils ont l’idée farfelue qu’ils peuvent s’élever vers l’ascension ‘sur l’ourlet des vêtements’ (N.D.T.: ‘sur le dos’) de quelqu’un d’autre, plutôt que de faire un effort individuel, personnel, pour gagner ce grand service.

« Pensez au long voyage de chaque âme: des milliers d’incarnations, des épreuves, erreurs, espoirs et désillusions, le karma issu de chaque pensée, sentiment et action, les chaînes et limitations qui attendent d’envelopper l’âme naissante, tout ce qu’endure l’esprit en cherchant à accomplir une partie du plan divin, avant de retourner devant le Conseil Karmique muni d’une récolte montrant quelque chose de méritoire.

« Finalement vient l’incarnation de l’opportunité! L’âme est acceptée par le bien-aimé Sérapis Bey et par la Fraternité à Louxor. L’âme reçoit l’appui du Temple de l’Ascension, qui en devient le promoteur; elle est examinée par le Conseil Karmique, qui considère avec soin la force de l’individu, de même que la somme de dettes non payées dans ses livres. L’âme est acceptée quand la force spirituelle est telle qu’il soit possible, même si le niveau de probabilité demeure assez faible, que l’individu puisse racheter, transmuter et purifier les énergies activées de manière si négligée durant beaucoup d’âges. La mention ‘Candidat pour l’Ascension’ s’inscrit alors dans le corps éthérique, et une incarnation est prévue, dans laquelle toutes les opportunités seront accordées pour solder les dettes. Des occasions sont également fournies pour contacter l’instructeur, pour apprendre de nouveau la loi spirituelle dans la conscience extérieure.

« Puis, l’âme navigue de manière précaire entre les opportunités d’illuminer le je externe et les fardeaux apparents (occasions déguisées, énergies récurrentes à la recherche de rédemption); elle devient un ‘Champ d’Armageddon’ personnel, cumulant lumière et ombre, force et faiblesse, pendant que le promoteur surveille, espère et prie. La lumière d’en haut descend sur les dynamiques de bien dans l’individu; les forces du royaume astral jouent sur ces faiblesses.

« Un jour, enfin, quand le service a été suffisant, quand sont démontrées la purification, la constance, la persévérance et la loyauté envers la lumière (non pas dans les jours d’expérience heureuse, mais dans les heures et années d’adversité), survient alors l’appel: ‘C’est bien! Bon et fidèle serviteur. Viens à la maison dans la dignité, revêts les habits de la liberté et entre dans la maison de ton Seigneur! »

« Chacun de nous, Etres Ascensionnés, se rappelle cette injonction et l’élévation du cœur, de l’âme et de l’esprit, quand les chaînes de la vie et de la mort apparente furent brisées et quand nous fûmes invités à la maison!

« Pour un seul esprit qui rentre à la maison, les pierres, les arbres et le royaume de la nature chantent leur gratitude. L’Armée Ascensionnée les rejoint, et dans tous les cœurs des hommes (bien que la cause en demeure inconnue) frémit une petite vibration de bonheur et d’exaltation qu’on attribue souvent à quelque expérience personnelle, bien que ce soit bien éloigné de la vraie réalité. La flamme du cœur du plus impénitent des pécheurs chante pour la liberté d’une parcelle de son élément, enfin! »

 

 

Le Livre de la Vie.

 

Citons l’Archange Michel: « Les Maîtres Ascensionnés et l’Armée Angélique servent tous sous la loi, avec amour, pour un but déterminé: libérer toute l’humanité.

« Quand le livre de vie d’un chela montre un solde d’énergie qualifiée de manière constructive, suffisant pour clore, sceller et boucler le journal du pèlerinage terrestre, le Maha Chohan le place dans la Bibliothèque Cosmique. Peut-être voulez-vous savoir ce qu’est cette bibliothèque?

« La Bibliothèque du Maha Chohan contient l’enregistrement définitif du voyage terrestre de tout Etre Ascensionné; elle est blanche comme neige et, du plancher jusqu’au plafond, vous voyez les livres qui ont inspiré au monde orthodoxe l’idée du ‘Livre du Jugement’. Ces livres contiennent l’enregistrement de l’expérience de vie de chacun dont le Dieu de Miséricorde, par l’intermédiaire d’un être appartenant à la cour personnelle de Kwan Yin, a éliminé tout enregistrement de détresse en ne laissant subsister que les bons enregistrements.

« Quand l’ultime victoire est obtenue, l’être sur le point de recevoir son ascension signe le livre de son nom intérieur à la fin du dernier chapitre. Puis, le Maha Chohan signe de son nom, et le Seigneur du Monde fait de même. Le fermoir d’or est bouclé et la clé placée dans son réceptacle secret; au milieu de réjouissances générales, le Livre de la Vie rejoint sa place parmi les autres volumes qui représentent tous ceux qui sont libres pour toujours.

« Certains livres sont petits, tels ces petits livres de communion que les enfants reçoivent quand ils se présentent pour la première fois devant l’autel pour rencontrer le Saint-Esprit dans la grâce (Sainte Communion). Ce sont les innocents qui vinrent avec moi (Michel) et retournèrent à la maison sans être souillés. D’autres livres (comme les vôtres, en tant qu’esprits gardiens) sont aussi gros que les Bibles anciennes sur lesquelles se penchaient vos grands-parents.

« A côté de cette bibliothèque de l’Armée Ascensionnée, il y a la grande bibliothèque dans laquelle sont placés à la fin de chaque vie terrestre les livres de vie des chelas non ascensionnés. Là aussi est apposée votre signature, mais le livre ne comporte pas celle de Maîtres Ascensionnés et la clé demeure dans la serrure. Sur demande, n’importe quel Etre Ascensionné peut entrer dans cette bibliothèque et consulter les enregistrements d’un chela dont il veut enrôler les services dans une bonne cause. L’enregistrement du temps et de l’énergie entre deux incarnations figure aussi dans ce livre. Les Seigneurs du Karma le consultent et l’étudient avant que vos pétitions ou demandes de réincarnation soient acceptées. Voilà comment un Maître Ascensionné est capable d’attirer certains courants de vie particulièrement compétents pour une cause spécifique. Dans ces livres sont consignés les péchés d’omission et de commission, de même que le bien que chacun a fait; ils déterminent ce que vous êtes capables de faire maintenant et dans le futur.

« Vous vous levez le matin, et vous écrivez avec vos pensées et sentiments, paroles et actions, une page, un chapitre et, si vous êtes suffisamment énergiques et dynamiques, parfois même un volume. La nuit, vous signez de votre nom, fermez le livre. Quelquefois, vous utilisez vaguement la flamme de purification. Puis vous allez vous coucher. Cet usage irréfléchi de la vie est la raison pour laquelle vous devriez utiliser la Flamme Violette et Transmutante avant de vous endormir.

« Chers amis, ne renvoyez pas tous les soirs ces livres sur les étagères de la bibliothèque du Maha Chohan avec quelques écrits de qualité douteuse. Quand il ouvre le vôtre en présence de votre Sponsor, que pensez-vous que ressente ce dernier? Mais si vous avez utilisé le Feu Sacré, la Flamme Violette, vous n’avez pas seulement purifié l’enregistrement dans le livre, mais vous avez aussi transmuté aux niveaux intérieurs la cause et le noyau de vos créations.

« Par l’usage du Feu Violet, vous pouvez condenser l’histoire de votre vie; il suffit que vous soyez disposés à revenir au commencement des temps. Vous n’avez pas besoin de tous les détails, faites juste remonter la Flamme Violette purifiante vers le passé au travers de tout votre courant de vie. Voilà notre espoir: que vous vous éleviez et vous serviez du Feu Sacré en abandonnant vos sentiments de désespoir!

« Ce que vous êtes aujourd’hui est une bonne indication de ce que vous avez été, siècle après siècle. Nous ne souhaitons pas que vous ressentiez un quelconque sentiment de dépression, parce que vous n’avez pas réalisé ce que désire votre cœur selon les critères de votre propre lumière. Nous avons essayé de vous montrer (en relatant les expériences ordinaires qui ont été les nôtres, et qui peuvent être les vôtres) comment nous avons utilisé la vie de manière constructive. Nous espérons avoir rendu ce récit suffisamment plaisant pour que vous nous invitiez à vous rendre visite de nouveau. Entre-temps, nous voulons que vous réalisiez que vous êtes les porteurs de lumière qui ont transporté l’Illumination de Dieu au travers de nombreux âges et qu’il vous sera impossible de ne pas libérer cette dynamique d’assurance, de santé, de ressources et de confiance avec une totale maîtrise quand votre esprit extérieur se rendra aux directives de votre Christ résidant. »

 

 

Quand l’ascension peut-elle s’accomplir?

 

Jusque dans les années cinquante, nous avions la possibilité de retarder indéfiniment notre ascension. Nous ne l’avons plus. Les Maîtres ont dit que la porte vers l’incarnation a été en partie fermée. Il n’existe plus cette faculté par laquelle, dans tous les cas, un individu pouvait librement remettre son ascension à une future incarnation. Selon la même source, pour de nombreux individus, l’incarnation actuelle est la dernière.

Il a été dit que chaque candidat à l’incarnation se présente dans un groupe de trois. Bien, supposons que l’un de ces trois candidats est un étudiant de l’enseignement des Maîtres Ascensionnés et que dans sa dernière incarnation, il n’a pas utilisé la totalité des opportunités qui lui étaient offertes. Disons que l’étudiant n’a pas assez étudié ou suffisamment mis en pratique les règles de l’enseignement pour faire son ascension, ou encore qu’il n’a pas offert de service impersonnel.

Dans un tel cas, les Maîtres ont dit que si les deux autres candidats n’avaient pas eu accès à cet enseignement parce qu’ils avaient vécu dans des régions où il n’était pas disponible, ces deux personnes obtiendraient la préférence d’incarnation face au troisième. Alors, pourquoi ne pas faire le plein usage de l’opportunité qui se présente?

 

Examinons maintenant la question de savoir s’il est possible de réaliser son ascension dans la présente incarnation. Nous savons déjà qu’il est beaucoup plus facile de faire son ascension aujourd’hui que cela ne l’était avant 1930. Cette année là, la Loi Occulte en tant que part de la Dispensation I AM, fut mise de côté par l’Etre Cosmique Victoire. Dès lors, la loi put être transmise directement et dans le détail. Le 8 novembre 1938, le bien-aimé Saint-Germain annonça qu’il y aurait une nouvelle procédure pour tous les étudiants sur le chemin de l’ascension. La partie la plus importante de ce don de grâce était qu’à la fin de cette vie terrestre, le corps physique ne devrait plus être transmuté par des rayons de lumière, comme cela fut nécessaire pour Jésus et David Lloyd. A partir de cette date, la structure atomique du corps physique put être laissée en arrière pour être incinérée plus tard, rendant ainsi l’ascension beaucoup plus facile. Voici quelques extraits du discours de Saint-Germain:

« Dans tous les âges écoulés, l’ascension ne pouvait être réalisée que par absorption du corps physique purifié dans le Je Christique. Grâce à l’intercession de la Déesse de Lumière, de la Déesse de la Liberté et du puissant Victoire, un don d’amour a été fait à l’humanité.

« Chez certains étudiants, incapables au moment du trépas de réaliser leur ascension dans la présente incarnation, l’essence purifiée du corps physique sera assimilée par le corps éthérique. De cette manière, ils auront la permission de réaliser leur ascension alors que leur structure extérieure sera restée sur Terre. Cette aide est la chose la plus merveilleuse que la vie ait jamais offerte à l’humanité.

« Cette assistance permettra à des milliers et des milliers de personnes en Amérique et dans d’autres contrées du monde d’être libérées à jamais de la Terre. »

 

 

 

Dispensation spéciale pour les chelas et leurs familles.

 

En de rares occasions, la Grande Fraternité Blanche a la faculté d’obtenir une dispensation spéciale pour ses disciples les plus dévoués. Ce fut le cas lors de l’assemblée du Téton Royal en décembre 1953, quand l’Archange Michel reçut une dispensation spéciale du Conseil Karmique; celle-ci fut accordée en considération du service du corps des étudiants, et il concernait les familles immédiates des chelas qui dédiaient leur vie au service de la Grande Fraternité Blanche. Voici quelques citations:

 

  • 1) Bulletin, tome 1, Saint-Germain, 17 jan 1954:

« Avant que les activités du soir n’aient commencé, le bien-aimé Seigneur Michel a disposé que les membres de vos familles qui ont passé à travers le voile, et tous ceux qui ont bénéficié de la dispensation, soient conviés au Téton et reçoivent la nouvelle (qui suit) au moment même où vos cœurs battent en l’apprenant. C’est une chose merveilleuse, mes bien-aimés, quelque chose qui ne s’est jamais produit sur Terre auparavant. Voici la nouvelle: «Le Seigneur Michel a obtenu une dispensation par laquelle les membres de vos proches familles ne devront pas se réincarner et seront autorisés à terminer leur travail de vie dans les octaves de lumière».

2) Journal, tome 4, janvier 1959, dictée du bien-aimé El Morya, intitulée « La Victoire du Pont »: « La dispensation qui a été accordée est qu’après avoir trépassé, tous vos êtres aimés seront pris en charge dans les temples de l’ascension, puis préparés, et qu’ils recevront leur ascension dans la Lumière. C’est un très grand don. »

3) Journal, tome 4, mars 1960, dictée du bien-aimé Sérapis Bey:

« Le grand Archange Michel a obtenu, en reconnaissance du service fourni par le corps des étudiants, une dispensation qui libère de la nécessité de se réincarner tout courant de vie ayant passé par la prétendue mort, ou devant le faire dans le futur, s’il appartient à la famille d’un étudiant ayant fait don de sa vie à cette l’activité du Pont vers la Liberté. Nous savons quelle gratitude s’est élevée de vos cœurs.

« Vous n’avez pas idée, au moins dans le détail, de tous les efforts, pensées et sentiments qui, aux niveaux intérieurs, ont été investis dans la préparation de ces individus afin qu’ils complètent leur propre évolution.

« La Fraternité à Louxor et la Fraternité de l’Ascension commencèrent le travail magnifique d’ériger des Temples de l’Ascension, à l’intérieur desquels ces courants de vie pourraient être attirés. Ils sont admirables, ces temples, tout blancs et d’une lumière resplendissante. Les portes ont parfois quelque douze à quinze mètres de hauteur. Les Veilleurs Silencieux des sphères intérieures se rassemblent et, vêtus de blanc, tous ceux qui sont venus en raison de cette dispensation, sont enrôlés dans une instruction active et consciente de l’usage du Feu Sacré. »

4) Rapport du Seigneur Michel au Conseil Karmique, 31 décembre 1953:

« Tout chela et individu qui a pleinement accepté notre entreprise reçoit à titre de présent de mon courant de vie la libération de la nécessité de réincarnation sur Terre de tous les membres de sa famille qui ont passé par le changement qu’on appelle ‘mort’. Chacun recevra l’opportunité de finir ses études sur l’une des planètes pures du système ou dans les sphères intérieures correspondant à leur rayon naturel. En contrepartie, j’ai fait vœu à la Loi d’un service additionnel. Je l’ai fait en reconnaissance pour votre foi, votre acceptation de la réalité des Maîtres et pour l’apport de vos propres énergies dans la propagation de la parole et du rayonnement par l’intermédiaire de votre service volontaire, de vos talents et dynamiques dans la lumière. »

5) Maître Ascensionné Kuthumi: « Comme vous le savez, notre bien-aimé Archange Michel a offert de libérer vos êtres aimés de la nécessité de se réincarner. Je peux estimer que cela remonte à trois générations.

« Chaque courant de vie appartenant à la Nouvelle Entreprise, s’il persévère, connaîtra l’ascension au terme de cette incarnation. »

 

Qu’est-ce que cela veut donc dire que «accepter pleinement le Pont vers la Liberté?» Que veut dire persévérer et rester fidèle à cette Lumière?

En termes simples, cela veut dire que nous devons adhérer aux enseignements originaux des Maîtres Ascensionnés. Nous ne pouvons pas les mélanger avec quelque autre enseignement et en espérer des résultats harmonieux. Cela veut dire connaître et appliquer les lois qui gouvernent notre planète, maîtriser les qualités des Sept Rayons et atteindre la maîtrise de nos quatre corps inférieurs.

Cela veut dire demander de coopérer avec l’Armée Ascensionnée, de connaître la Présence I AM, la Flamme Violette et d’être disposé à donner un équilibre à la vie en dispensant un service impersonnel, par exemple: participer aux Services de Transmission de la Flamme, aux activités de groupe, travailler comme volontaire, distribuer la littérature de l’Enseignement des maîtres Ascensionnés, etc.

Nous atteignons l’ascension par l’effort personnel. Personne ne peut le faire pour nous. Cela demande beaucoup de discipline, et il n’y a pas de raccourcis. Personne n’a jamais atteint l’ascension sans l’assistance d’un Maître Ascensionné et sans appliquer les principes mentionnés ci-dessus.

C’est quand 51% de toutes les énergies utilisées durant toutes nos incarnations ont été qualifiés de manière harmonieuse que nous obtenons la victoire de notre liberté éternelle. C’est un autre don de grâce. Jadis, 100% de l’énergie qui nous était attribuée devait être transmutée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Exemples d’ascension avant 1938.

 

Mon ascension (par Jésus).

 

« L’ascension de l’âme sublimée est le but de toute expérience humaine. Les hommes se rendent peu compte comment ils ont gravi l’échelle de la conscience ascendante à travers de nombreuses vies terrestres, ni combien d’énergies d’autres courants de vie sont impliquées dans son édifiante radiation.

« Longtemps avant l’heure de ma propre ascension sur la colline de Béthanie, ma chère Mère avait parcouru le chemin verdoyant qui montait de la vallée jusqu’au rocher plat qui constituait le sommet de cette colline. Là, en profonde contemplation et prière, sa force de vie s’élevait vers le ciel et un fleuve d’énergie captée créait un chemin spirituel naturel par lequel mon propre esprit, en temps voulu, retournerait à la maison.

« Ce jour fatidique, obéissant à l’appel du Père, je me préparai à faire mes adieux à la Terre et à ceux avec lesquels j’avais servi et vécu dans ma bien trop courte vie terrestre. Seuls Jean et ma Mère savaient la nature de l’expérience qui m’attendait.

« Tôt levé, je déversai mon amour sur la Terre, dont les senteurs printanières parfumaient l’atmosphère, sur les eaux qui avaient baptisé mon âme et épuré mon corps, sur l’air purificateur que j’avais aspiré pour la première fois dans mes poumons dans une étable de Bethléem, sur le soleil montant dont je devais suivre l’exemple en ce jour des jours. J’invoquai le Saint Consolateur et lui demandai d’entrer dans le cœur et la conscience de mes sincères et dévoués disciples, afin qu’il les soutînt sur la bonne voie. Je montai le sentier vers la couronne de la colline de Béthanie, tracé par les brillantes empreintes de pas de ma mère et de sa constante neuvaine pour ma victoire. Mère et Jean, connaissant l’initiation et son imminence, avaient rassemblé autour d’eux les disciples et êtres aimés, de manière à ce que je pusse avoir quelques heures d’intimité avec mon Seigneur et mon Dieu.

« Peu avant midi, ils montèrent au sommet et quand le soleil atteignit son zénith, je les confiai tous avec amour aux mains du Père, accélérai l’action vibratoire de mes véhicules et dis au monde et à ses expériences un chaleureux adieu. Depuis lors, dans mes vêtements immortels, je suis revenu bien souvent vers ceux que j’aime, qui m’aiment et me servent, car l’amour divin ne connaît pas de séparation.

« Sachant la gloire suprême de cette heure, je ne peux qu’exhorter chaque enfant de Dieu à se préparer à ce jour! Quand l’heure viendra et que l’injonction du Père de Lumière vous parviendra au cœur, vous aussi connaîtrez la plénitude du véritable but de l’être individuel: devenir en vous-mêmes un Soleil de Lumière, libres de la roue de la naissance et de la mort, maîtres de l’énergie et de la vibration, mais aussi serviteurs de tout ce qui vit jusqu’au jour où toute vie sera libre en Dieu. »

 

 

Saint-Germain se souvient de sa dernière incarnation.

 

« Deux des expériences d’extase spirituelle les plus exquises, qui touchent la conscience de l’homme, sont le premier moment où, au début de la route de la vie, l’homme réalise son individualité et qu’il est un être conscient de soi, et le premier moment où, au bout de cette route, il réalise qu’il a achevé son parcours. Pour moi-même, le premier jour de mai a toujours eu une signification particulière. En de nombreuses incarnations sur la Terre, je m’étais réjoui de la participation active des festivals du mystique mois de mai. J’aime à me souvenir de ceux dont les accomplissements spirituels étaient honorés à chaque célébration récurrente de l’arrivée du mois de mai, de l’hommage aux forces spirituelles de la nature et de leurs grands Directeurs, dont le rythme de beauté et l’opulence sont inscrits sur la face de la Terre pour apporter au cœur humain espoir et accomplissement.

« Enfin, il y a l’accomplissement personnel de ma propre ascension, me libérant de la roue de la vie et de la mort. Tout cela est stocké dans ma mémoire. Les souvenirs, aussi doux que la rosée sur les fleurs précoces du printemps, peuvent être rappelés à volonté et s’insèrent dans chaque période successive du mois de mai pour ajouter à la douceur des dons de l’esprit de mai. Ah, doux esprit, sur ton essence parfumée, beaucoup se sont élevés vers le cœur du Père de Lumière, vers la maison, pour ne plus en ressortir!

« Beaucoup m’ont demandé quelques souvenirs personnel concernant les expériences qui ont précédé mon propre appel vers Dieu. Pour leur plaisir, je vais rapporter dans ces pages quelques-unes de mes expériences:

« J’étais né pour le trône d’Angleterre; son pouvoir me fut cependant refusé et mon âme en pleura d’affliction et de frustration. Stimulant ma conscience, une idée germa, née du Père de Lumière, mais elle n’était pas suffisamment nourrie et développée pour que l’humanité en tirât profit. Car la confusion de la conscience externe est telle que, souvent, par la faute d’un effort de volonté humaine, ces idées avortent ou sont mort-nées avant l’heure qui les ferait éclore. La sagesse est de rester dans la volonté du Père (qui fera en sorte qu’en temps opportun, le fruit de Ses semences arrive à maturité), mais elle vient par la souffrance, l’illumination et la grâce. J’appris ainsi que la fraternité mondiale ne serait pas le produit d’une dynastie de rois humains, mais celui d’un lien spirituel altruiste, de service impersonnel et d’une vision partagée pour une époque ultérieure. (En ce temps-là, Saint-Germain fut le fils de la reine Elisabeth I).

« Il suffit de dire qu’après la tempête vint le calme. Ainsi en va-t-il de pour toute âme qui s’éveille de la torpeur des âges, captant la vision du futur et, dans son premier zèle immature, s’efforçant d’en façonner la forme avant le jour convenu.

« Un grand Maître et ami, le bien-aimé Jésus, avait été tenté bien avant moi d’accepter un trône humain et d’en utiliser la position d’autorité pour répandre ses enseignements. Avec sagesse, il réprimanda l’avocat intercesseur du pouvoir temporel. Longtemps avant son ministère, un autre (le Seigneur Bouddha) renonça au trône qui lui était assuré pour trouver et incarner le cœur de Dieu au bénéfice de ses semblables.

« Pour chaque être humain, un jour arrive où se présente l’opportunité d’abandonner aux mains du Père de Lumière tout pouvoir et toute autorité. Quand cette grande reddition est accomplie, alors survient la Victoire!

« Je me rappelle bien quand vint mon appel! Je me souviens des rêves, des visions inaccomplies, des espoirs et des plans issus d’une communion avec mon Créateur, qui restaient encore comme des spectres éphémères, quelques-uns tissés en mots qui survécurent au vêtement de chair que je portais. (Note: classiques shakespeariens, « Utopie », de Bacon).

« Laisser tous ces rêves et projets en plan ne fut pas chose facile. Mais ceux qui, bien plus grands que moi, voyaient le futur sans œillères, me recommandèrent de me préparer à rentrer « à la maison ». D’autres âmes, fortes et authentiques, promirent de tisser leurs énergies de vie dans la finition du schéma de mon étoile libre!

« Je me souviens encore qu’après avoir réglé mes affaires personnelles du mieux que je pus, je quittai l’Angleterre et traversai la Manche. La mer rude et agitée et le brouillard dense me rappelèrent une autre traversée. Jadis, seule la foi nous soutenait alors que nous voguions vers les rivages d’un pays où, un jour, ma vision deviendrait réalité. (Saint-Germain était incarné alors sous le nom de Christophe Colomb).

« L’aristocrate généreux qui m’attendait avec d’élégants chevaux sur les côtes de France, le long voyage à travers les vertes prairies, les villages confortables, les cols de montagne plus difficiles vers la Transylvanie, toutes ces images sont gravées dans mon cœur pour toujours! L’accueil aimable de mon hôte et ami, le ravissement des bois paisibles, le doux chant des oiseaux, les fleurs précoces du printemps, tout cela lie mon cœur à cette chère ‘Mère Terre’ et à tous ceux qui vivent sur elle.

« Puis vint la préparation finale de mon âme pour abandonner son dernier tabernacle et revêtir un nouvel état. Après quoi, l’appel! Il survint plusieurs mois après que j’eus passé la dernière épreuve devant le Conseil Karmique; celle-ci avait précédé la mise en ordre de mes affaires, ma retraite dans la maison de cet ami bien-aimé au cœur des montagnes de Transylvanie et ma préparation pour cette ultime expérience victorieuse. Là, je fus rejoint par mon instructeur spirituel et, à un instant donné, à l’appel de ma Présence I AM, je quittai les bras de mon cher ami et, avec l’aide de mon instructeur, j’entrai au royaume de perfection, d’où je m’efforcerai toujours d’aider mes frères et sœurs qui restent encore sur Terre jusqu’à ce que, eux aussi, fassent l’expérience du bonheur et de la paix de cet accomplissement victorieux.

« Je me souviens de la brise qui, en même temps que je donnai ma réponse, apportait les senteurs délicates des fleurs par les fenêtres ouvertes, et mon âme, libérée des liens de la chair, s’envola comme le pigeon voyageur sur le chemin de retour dans le sein de l’Eternel! Oh ! quelle gratitude pour la liberté et le service promis à ceux laissés derrière moi! Chers enfants, toutes les expériences de la vie qui vous ont conduits du tumulte externe à la tranquillité du cœur, duquel vous pouvez entendre les injonctions et y répondre, ne sont rien en comparaison de la victoire qui vous attend! Je le sais, car cette victoire a été la mienne! »

 

 

David Lloyd  (Résumé du livre « Mystères Dévoilés »).

 

David Lloyd appartenait à la famille Lloyd, de Londres. Quand David eut à peu près quatre ans, ses parents quittèrent l’Angleterre pour le Pendjab, en Inde. Son enfance fut très heureuse et harmonieuse. Dès sa naissance, il fut sous la protection d’un maître, qui lui apparut plus tard. Durant toute sa vie, David fut gardé par son maître et par son Saint Je Christique.

Ce maître non ascensionné lui dit qu’en Amérique du Nord, sur une grande montagne, il trouverait un homme avec une coupe de cristal, qui l’aiderait à accomplir son ascension. Gardant en mémoire ces paroles de sagesse qui lui donnaient la clef de son ascension, David chercha pendant cinquante ans. Cette longue quête sut nécessaire pour construire la dynamique de son ascension. Cette préparation lui permit de rencontrer M. Ballard en octobre 1930 sur le mont Shasta.

  1. Ballard était la seule personne qui pût rendre ce service, et David Lloyd fit son ascension le jour même dans une lumière resplendissante. L’ascension se réalisa d’une manière similaire à celle de Jésus, en ce sens que tous les atomes du corps physique durent être transmutés en substance de pure lumière.

Ce qui suit fut rapporté par A.D.K. Luk: « Ce matin-là, M. Ballard et David Lloyd avaient procédé à leur enregistrement auprès d’un patrouilleur forestier selon le règlement en vigueur. Le soir même du jour où MM. Lloyd et Ballard s’étaient rencontrés, M. Ballard inscrit sa sortie auprès du service forestier, mais pas M. Lloyd. Quelques années plus tard, plusieurs personnes de Floride vinrent à Mount Shasta pour des vacances. Ils firent la connaissance du garde forestier de cette localité et apprirent que des recherches avaient été organisées pour retrouver David Lloyd et qu’elles avaient duré trois semaines, sans que trace de celui-ci fût trouvée. M. Dutch Salaway était à cette époque garde forestier en chef de Mc Cloud. »

David Lloyd donna sa première dictée le 24 mars 1937. Plus tard, en 1953, il se porta volontaire en qualité de sponsor, pour le continent australien, du Service de Transmission de la Flamme du Pont vers la Liberté.

 

 

 

 

 

Ascensions après 1938.

 

Voici quelques individus qui ont fait l’ascension en vertu de la nouvelle dispensation, selon laquelle le corps physique demeure ici-bas pour être ensuite incinéré:

 

Guy Warren Ballard.

 

Guy Warren Ballard naquit à Newton, Kansas, le 28 juillet 1878. Dans des incarnations antérieures, il fut Georges Washington, Richard 1er Cœur de Lion et sieur Louis de Conte, scribe de Jeanne d’Arc. Selon une source, il pourrait s’être incarné en tant que Lancelot. A l’époque romaine, il fut le centurion qui offrit son aide à Jésus.

Dès 1900, M. Ballard fut préparé aux niveaux intérieurs pour le travail qu’il était destiné à exécuter en 1930. Il ne fut pas au courant de l’existence des Maîtres Ascensionnés avant 1915. Donald Ballard rapporte que son père avait eu dès 1926 un contact avec le Maître Ascensionné Kuthumi.

Avant de se familiariser avec l’enseignement des Maîtres Ascensionnés, M. Ballard avait effectué des recherches sur tous les enseignements métaphysiques et occultes qui existaient à l’époque. M. Ballard fit quelques travaux de guérison avant d’arriver aux enseignements des Maîtres Ascensionnés. Il pensait encore à ce moment-là qu’il lui était nécessaire d’être présent pour les réaliser. Cependant, il apprit plus tard qu’il était possible de guérir des malades à distance.

 

Selon A.D.K. Luk, Saint-Germain reçut en 1926 une dispensation de vingt ans pour présenter de nouveaux aspects de la Loi Cosmique. M. Ballard devint messager autorisé. En mars 1929, il quitta Chicago pour Los Angeles où il établit sa résidence. Il avait fait quelques expériences dans la mine. Une source rapporte qu’il avait pelleté des tonnes de minerai dans la mine d’un oncle, mais qu’il était capable de laisser la Lumière suffisamment affluer dans ses mains pour que le dur labeur ne les affectât point. Pour un homme, il avait des mains magnifiques. En 1929, M. Ballard vivait des temps difficiles. Au cours des derniers mois de cette année, alors qu’il se promenait sur le côté ouest de Broadway, entre les 6e et 7e rues, il se tourna soudain et déclara catégoriquement: « Tu m’as fait peur pour la dernière fois. Tu n’as aucun pouvoir! » Il parlait à cette force de limitation, sa création humaine. A partir de là, les choses allèrent mieux.

En 1930, M. Ballard travailla pour le gouvernement sur le mont Shasta. Les dimanches, il aimait à faire de longues promenades sur la montagne. Il gravit le mont Shasta pour la première fois le 16 août 1930 et fit sa rencontre historique avec Saint-Germain, relatée dans « Mystères Dévoilés ». Pendant qu’il demeurait dans la région du mont Shasta, M. Ballard séjournait à Mc Cloud, à l’hôtel Mc Cloud.

Quand M. Ballard retournait à Chicago, il donnait des leçons privées. Les assistants étaient reçus seulement sur invitation. Certains de ceux qui y prirent part se qualifièrent plus tard en tant que « messagers désignés » de Saint-Germain. Leurs noms furent: M. Paul Stickles, M. William J. Cassiere,  Mme Bliss, M. et Mme Ferguson, de même qu’un Dr Maxwell. Il est possible que Earl Thomas ait été également  messager désigné. M. Ballard s’était qualifié comme « messager accrédité ».

En 1932, M. Ballard eut les expériences relatées dans « The Magic Presence ». Le 4 juillet de cette année, Saint-Germain commença à donner les Discours figurant au tome 4. En octobre 1932, juste après le dîner, M. et Mme Ballard et leur fils étaient assis dans la salle à manger quand Saint-Germain projeta sur la table un rayon de lumière blanche d’un mètre de diamètre environ. Ils entendirent sa voix leur disant qu’il souhaitait donner une série de discours et leur demandant s’ils voulaient bien collaborer. Ces dictées qui figurent au tome III de la série des livres de Saint-Germain, commencèrent le 3 octobre 1932, et presque toutes furent données le lundi et le jeudi de chaque semaine.

Le Rayon de Lumière et de Son est une activité de pure lumière blanche qui dépasse les dimensions humaines. Il permet de parler, d’entendre et de voir à n’importe quelle distance. La plupart des discours du tome III furent donnés à travers le Rayon de Lumière et de Son; quelques-uns cependant furent reçus du Maître Ascensionné présent dans son corps visible et tangible.

Mlle N. était une gouvernante qui prenait soin de Donald pendant que Mme Ballard travaillait. Elle dit qu’une fois, alors qu’elle attendait M. Ballard, elle vit dans la maison des Ballard un homme élancé, bien constitué et gracieux, entouré de lumière.

 

Quand Saint-Germain envoya les messagers porter la parole de la Fraternité à l’extérieur, il leur demanda d’aller d’abord à Philadelphie, berceau de la liberté des Etats-Unis. La première classe fut tenue du 10 au 19 octobre 1934.

Quand M. Ballard donnait des cours publics dans les diverses villes des Etats-Unis, il ne savait pas à l’avance le thème de la leçon, ni ses détails. La seule chose qu’il connaissait, c’était l’instruction de Saint-Germain de louer une salle dans une certaine ville, à un moment donné. Là, Saint-Germain dictait son message à travers lui.

  1. Ballard avait le don d’obtenir des fonds par la précipitation. Quand vint le temps d’imprimer le livre « Mystères Dévoilés », les Ballard n’avaient pas l’argent nécessaire. Ils regardèrent vers leur Présence I AM et visualisèrent les billets de cent dollars, en quantité suffisante, pour payer l’impression. L’argent vint d’une étudiante (Mary Cochrane), sous la forme de billets de cent dollars. Frère Bill (William Cassiere) raconta l’épisode suivant: il avait besoin d’argent, en parla à M. Ballard, qui se tourna, puis ouvrit sa main, produisant un billet de cinquante dollars, qu’il lui remit.

A de très rares exceptions près, M. Ballard ne reçut aucun privilège spécial. Il avait à transmuter son propre karma personnel. Un jour, après être passé par une expérience particulièrement éprouvante, il demanda à Saint-Germain: « Pourquoi donc devais-je passer par là? » Saint-Germain sourit et lui dit: « Pourquoi pas: c’est vous qui l’avez créé et vous n’êtes pas différent des autres! »

 

Avant leur voyage à Honolulu, en août 1936, M. Ballard recevait les messages par le Rayon de Lumière et de Son. De cette manière, il entendait la voix du Maître. Mais à leur retour, il y eut un changement dans le mode de réception des dictées:  les mots furent projetés en lettres de lumière vive, d’environ cinq centimètres de hauteur, devant les yeux de M. Ballard. Frère Bill dit à Werner Schroeder que M. Stickles voyait ces lettres de lumière dorée en face de M. Ballard. Frère Bill les voyait aussi, qu’il fût assis à la première ou à la dernière rangée et qu’il eût les yeux ouverts ou fermés.

En 1936, M. Ballard avait rendu suffisamment de service pour équilibrer totalement ses comptes avec la vie. Il aurait pu faire son ascension à ce moment-là, mais choisit de rester et d’être le contact avec les Etres Ascensionnés. M. Ballard soutint qu’il ferait son ascension seulement « quand je me serai suffisamment purifié et nettoyé, quand j’aurai répandu suffisamment d’amour et de gentillesse, quand j’aurai été suffisamment humble et reconnaissant, quand j’aurai suffisamment servi, alors seulement, j’entrerai dans la maison de ma Présence. »

Vingt mille guérisons sont attribuées à Guy Warren Ballard qui quitta son corps le 20 décembre 1939, à 5 heures 20 du matin, au 2545 avenue de Vermont, Los Angeles, dans la maison de Donald. Il fit l’ascension le 31 décembre 1939. Il avait encore enseigné à moins d’une semaine de sa maladie. Il fit son ascension en vertu de la nouvelle dispensation, délivrée en 1938. Sous cette dispensation, l’essence purifiée du corps physique pénètre dans le corps éthérique, ce dernier se mélange au Je Christique, et le Je Christique se mêle à la Présence I AM, tout cela en pleine conscience. Le corps physique est abandonné pour être incinéré.

Dans son apparence extérieure, M. Ballard ressemblait à n’importe quel autre humain, mais il était quand même différent. Ses corps intérieurs (véhicules) avaient été purifiés, ce qui permettait à la Lumière d’y affluer et de circuler librement. M. Ballard utilisait le nom de plume de Godfré Ray King, ce qui veut dire « God frees by the power of light and becomes king » (Dieu libère par le pouvoir de la Lumière et devient roi). Après son ascension, le titre honorifique « d’Obéissant à Dieu » lui fut conféré. M. Ballard fut le canal de forme humaine que Saint-Germain utilisa pour apporter l’instruction des Maîtres Ascensionnés à l’humanité. Il fut la porte ouverte à travers laquelle les Maîtres pouvaient travailler dans le royaume physique. Par son intermédiaire, les Maîtres Ascensionnés donnaient l’information et l’enseignement aux étudiants. Ainsi, les étudiants apprirent comment collaborer avec les Grands Etres et, ce faisant, traitèrent des conditions d’une importance planétaire. M. Ballard, en qualité de membre de la Grande Fraternité Blanche, devint l’un des premiers sponsors du Service de Transmission de la Flamme du Pont vers la Liberté, agissant sur le noyau d’étudiants de Denver, Colorado.

 

 

Mary Lehane Innocente.

 

Mary Lehane Innocente, d’ascendance irlandaise, était la mère de Géraldine. Elle fut fondatrice et collaboratrice du Pont vers la Liberté. Elle publia des articles dans le Journal du Pont vers la Liberté sous le nom de D.T. Marches. En de précédentes incarnations, elle avait été Aaron, grand prêtre et frère de Moïse; le prophète Isaïe; Dante Alighieri, le poète italien; Georges III d’Angleterre. Mary Lehane Innocente quitta cette Terre le 4 mars 1960, à 11 heures 13 du soir, et fit son ascension le 7 mars. Elle est la Flamme jumelle du Seigneur Ling (qui fut Moïse dans une incarnation antérieure). On l’appelle aujourd’hui « Maître Ascensionné Aurore » et « Déesse du Bonheur ».  Elle résolut de continuer à consacrer toutes ses énergies, depuis son état d’Ascensionnée, à la cause du Pont vers la Liberté. Notre amour et notre gratitude vont à Mary Lehane Innocente, membre dévoué de la Grande Fraternité Blanche.

 

 

Géraldine Innocente.

 

Géraldine Innocente, messagère autorisée du Pont vers la Liberté, naquit le 29 mars 1915 (son année de naissance est approximative). Elle était la fille de Mary Lehane et de Gus Innocente. Auparavant, Gerry (diminutif de Géraldine) avait été incarnée sous le nom de Joseph d’Arimathie et fut à trois reprises un oracle de Delphes. Elle fut aussi peut-être Myriam, sœur de Moïse, et Sire Galaad, de la Table ronde du roi Arthur. Quelques étudiants l’appellent aujourd’hui Maître Ascensionné Myriam.

Géraldine vécut avec ses parents, qui furent des collaborateurs dans le Lumière. Jusqu’en 1955, ils résidèrent à Halesite, Long Island. A cette date, ils déménagèrent à Charlottesville, en Virginie. En mai 1961, les Innocente partirent pour St James, Long Island. Leur dernière adresse fut: PO Box 77, St James, Long Island.

Dans les années quarante, sur long Island, Mme Mary Innocente s’occupa d’un petit groupe affilié à l’activité I AM. Une nuit, en 1944, Géraldine et sa mère étaient assises dans leur maison, en face de la cheminée. Soudain, Géraldine fut consciente d’une présence dans la pièce. Comprenant qu’il s’agissait du Maître El Morya, elle dit à sa mère, qui n’avait pas réalisé cette présence: « Maître Morya est ici. » Sa mère répondit: « Que veut-il? » El Morya suggéra à Géraldine qu’elle fit chaque jour un certain exercice.

Une année plus tard, El Morya dit à Géraldine que le Seigneur Maha Chohan voulait donner par son intermédiaire une série de discours. Elle y réfléchit, puis consentit à recevoir les dictées. Le Maha Chohan vint vers le « Groupe des Treize », connu sous le nom de « Cercle Intérieur », une fois par semaine, pour enseigner aux membres du groupe à poursuivre leur développement spirituel. A partir de là, Géraldine fut en contact continuel avec les Maîtres. Géraldine reçut un entraînement de sept ans dans ce type de communication (channeling), avant de devenir la voix des Grands Etres de l’activité du Pont vers la Liberté, qui commença officiellement en 1952.

 

Géraldine était un être très humble. Son nom fut publié dans le Journal du Pont vers la Liberté pour la première fois en 1958, six ans après la première publication. Elle utilisa son nom de plume quand, en 1952, elle publia quelques articles dans le Journal. A une ou deux occasions, les Maîtres autorisèrent les questions de ceux qui travaillaient étroitement avec Géraldine. De cette manière, il fut établi qu’au moins cinq flammes jumelles (compléments divins) de Maîtres Ascensionnés (que nous connaissons tous) étaient présentes. Il fut révélé que Pierre, le disciple de Jésus, était l’un des fondateurs du Pont vers la Liberté.

La plupart des dictées étaient reçues par Géraldine entre quatre et six heures du matin. Apparemment, il était plus facile pour les Maîtres de délivrer leurs messages à ces heures. Géraldine Innocente décéda le 21 juin 1961. Un service d’ascension fut tenu le 23 juin. Nous sommes profondément reconnaissants pour ses années de service dévoué et pour sa contribution à la préparation de la Bible du Nouvel Age.

 

 

William J. Cassiere.

 

William J. Cassiere prépara le chemin pour M. Ballard et pour l’Armée Ascensionnée de la même manière que Jean Baptiste le fit pour Jésus. Il allait aux classes de Bible et expliquait la signification de I AM That I AM, et il parlait des passages bibliques qui pouvaient être interprétés comme relatifs à la réincarnation. De cette manière, il jeta les bases du travail futur de M. Ballard.

Frère Bill rencontra M. Ballard immédiatement après les expériences de celui-ci sur le mont Shasta. M. Ballard mit ses bras autour de lui et dit: « Billy Boy (Bill, mon garçon), nous avons souvent travaillé ensemble (dans des incarnations précédentes). Frère Bill (comme les étudiants l’appelaient) fut d’abord fait « messager désigné », par Saint-Germain. Plus tard, le 25 décembre 1934, le Maître Saint-Germain le fit messager à part entière. Une dictée de Saint-Germain par l’intermédiaire de M. Ballard dit ceci: « Bien-aimé Billy Boy, j’ai la joie et le privilège de faire de vous un messager à part entière dans le Dispensation de l’activité I AM. Je vous félicite pour le travail magnifique que vous faites. » (Ce document est en possession d’AMTF, à son siège de Mount Shasta).

Frère Bill donnait beaucoup de cours. Parfois, il enseignait pendant la semaine à cinq groupes différents. Il déclara à Werner Schroeder: « Quand M. Ballard ou moi-même donnions des cours, rares étaient les classes durant lesquelles il ne se produisait pas un miracle majeur. Souvent, des gens abandonnaient leurs béquilles sur les lieux de la séance. » Plus de trente de ces ‘miracles’ sont répertoriés dans le livre « La Loi de la Précipitation ». Il légua tous ses biens de nature spirituelle à la Fondation AMTF, et nous trouvâmes des récits sur près de vingt cas supplémentaires. Frère Bill raconta à Werner qu’à peu près deux tiers des personnes qui lui demandaient leur guérison l’obtenaient. Il confirma que M. Ballard avait les mêmes résultats.

Par un message privé de Saint-Germain transmis le 18 août 1939 à travers M. Ballard, Frère Bill apprit qu’il avait mérité son ascension. (Ce document est également en notre possession).

Après avoir quitté l’activité I AM, Frère Bill travailla en qualité de courtier immobilier, et il vendit beaucoup de livres du Pont vers la Liberté. Il nous dit: « Je vendis beaucoup de livres; j’étais le meilleur vendeur de Géraldine! »

 

En 1985, Annette et Werner Schroeder rencontrèrent Frère Bill à son dernier cours public, à Grants Pass, en Oregon. Ils devinrent ses amis, et lui rendirent visite plusieurs fois dans sa dernière résidence, le « Veteran’s Home », à Yountville, en Californie. Il était très intéressé par le travail d’AMTF et en devint membre. Quand en 1986, la Fondation publia le livre « Mystères Dévoilés », il s’écria: « Il était temps! » (Ce livre et d’autres de la série de Saint-Germain ne furent pas disponibles en librairie et au grand public de 1940 à 1986 environ).

  1. Schroeder: « Frère Bill approchait des quatre-vingt-dix ans quand nous le rencontrâmes. Quand nous parlâmes de la Lumière et de l’enseignement des Maîtres, tout son visage rayonna. Frère Bill était le gentleman le plus sincère, le plus humble, le plus poli, le plus instruit que j’aie jamais rencontré dans ma vie. Il était véritablement un saint, une inspiration pour tous ceux qui ont eu le privilège de le connaître. Il montrait une maîtrise complète sur les qualités des sept rayons et il nous donna beaucoup d’informations sur l’activité des années trente et sur la manière d’opérer de la Grande Fraternité Blanche. »

Frère Bill fit son ascension à l’âge de quatre-vingt-dix ans, en 1987. Un Service d’Ascension lui fut rendu par les membres de AMTF.

 

 

Décret de la Flamme  de l’Ascension.

 

« Bien aimés Maîtres Ascensionnés Sérapis Bey, Saint-Germain, Jésus; bien aimée Fraternité à Louxor, faites resplendir la Flamme de l’Ascension en moi, à travers moi et autour de moi, de mes proches et de toute l’humanité! Elevez toute limitation dans l’harmonie, toute maladie dans la santé parfaite, toute détresse dans la paix, toute pauvreté dans l’opulence et toute discorde dans la perfection!

Nous le demandons au Nom le plus Saint de la Présence: I AM! »

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.